Actualités

Conclusions de la mission FNEP sur « Les clés de mise en place d’un écosystème innovant »

PUBLIÉ LE
20/06/2016
dans
Actualités

Le 5ème petit-déjeuner du cycle sur le management et l’innovation, destiné au Top Management du SGA, s’est tenu le mardi 31 mai 2016, à Balard. La Fondation nationale entreprise et performance (FNEP) a présenté les conclusions de sa mission sur « Les clés de mise en place d’un écosystème innovant

Après une courte introduction de Jean-Paul Bodin (SGA), le délégué général de la FNEP, le Général François Vaquier, a présenté la mission et l’organisation de cette fondation, avant de céder la parole à Olivier Delatte, membre de la mission 2015.

C’est à lui qu’est revenu le soin de détailler les conclusions de cette étude, avec quelques postulats à la clé :

  • L’innovation n’est pas principalement technologique ou numérique, mais avant tout culturelle
  • L’invitation managériale à innover exige de l’organisation d’encourager la prise des risques et d’autoriser le droit à l’erreur
  • L’agilité de la structure est plus importante que sa taille
  • L’innovation ne vient pas seulement des autres, chacun doit en devenir un acteur dans son propre écosystème
  • Ralentir est nécessaire, pour accélérer ensuite et aller vers les « non clients », ceux qui ne connaissent pas l’activité, pour se dégager des attentes immédiates de ses clients

Ce petit déjeuner a souligné que l’organisation elle-même devait évoluer et permettre le développement de l’innovation, au service de la performance et de la réactivité de ses prestations.

Comme toute entité de son envergure, le ministère est en effet confronté à la nécessité d’innover, de permettre la prise d’initiatives, de libérer les capacités de changement…

Ce cycle de RDV management a été initié le 26 novembre par la cellule management du SGA, qui avait invité Olivier Charbonnier, PDG Interface, le Général de division Bernard Barrera, sous-chef d’état-major « plans programmes » de l’état-major de l’armée de terre, François Daniel Migeon, président de Thomas More Partners, et Alain Tedaldi, le délégué général de l’Institut Esprit Service ont compté également parmi les intervenants.

Ces petits déjeuners étaient centrés essentiellement sur les managers, l’évolution nécessaire de leurs modes d’organisation, de fonctionnement et de mobilisation des acteurs, ainsi que sur les nouveaux modes d’activité, créés en particulier par les usages et comportements issus de la révolution numérique.

Remerciements : Hélène Lucenet-Espagne, Secrétariat Général pour l’Administration, Ministère de la défense

Retour aux actualités