Actualités

Mission FNEP 2016 – Le témoignage de Chantal JOIE LA MARLE, Responsable du projet rédactionnel et éditorial

Chantal Joie La Marle
PUBLIÉ LE
13/03/2017
dans
Actualités

Interview réalisée par François Lefèvre

FNEP : Quelles sont les raisons qui vous ont conduite à prendre la responsabilité du projet rédactionnel et éditorial du rapport de la Mission 2016 de notre Fondation, dont le thème de recherche est : « La dimension culturelle de l’innovation, ou comment ériger l’innovation en réflexe culturel ? »

Chantal Joie la Marle : La rédaction de notre rapport, ainsi que les modalités du projet éditorial ont été, comme le reste de notre mission, un projet partagé par l’ensemble des membres. Connaissant mal le monde de l’édition, les réunions avec la DILA(1) m’ont permis d’en découvrir les contraintes et les enjeux.

FNEP : Comment avez-vous souhaité organiser cette séquence rédactionnelle et éditoriale du parcours de la Mission FNEP 2016 ? Avez-vous mis en pratique une méthodologie particulière ?

Chantal Joie la Marle : Tout d’abord, nous nous sommes mis d’accord ensemble sur une ébauche de plan de rapport, et, surtout, sur les principaux messages que nous souhaitions diffuser. Chaque membre de la mission a, ensuite, rédigé les parties sur lesquelles il se sentait le plus impliqué.
Puis, nous avons travaillé en concertation la rédaction du rapport dans des séances plénières longues, auxquelles participaient l’ensemble des membres de la mission.
Au cours de ces séances, nous avons pu articuler les différentes parties rédigées par chacun, les unes avec les autres, et les revoir selon un principe cher à l’innovation : le partage, et les regards croisés. Chaque partie a été, en effet, revue et reprise par plusieurs membres. Nous avons travaillé en « mode projet », de façon interdisciplinaire et transversale, comme nous préconisons de le faire dans notre rapport pour les projets d’innovation. Notre rapport, précisément, en était un !

FNEP : Sur un plan plus personnel, comment avez-vous vécu ce rôle de Responsable du comité rédactionnel ? Avez-vous pu en tirer des enseignements ?

Chantal Joie la Marle : Je pense que nous avons tous vécu pendant la rédaction de ce rapport ce que vivent les personnes qui ont à coeur d’innover : il faut trouver le temps et l’énergie, quelles que soient les contraintes que nous avons tous, par ailleurs. La dynamique de notre groupe a été essentielle pour que nous y parvenions. Nous nous sommes tous relayés au mieux pour assurer les rôles, les responsabilités et les actions à réaliser, en fonction des désirs et des contraintes de chacun, avec bienveillance et sans jugement.
Je pense que ce que cette expérience a apporté est un enseignement qui n’a pas de prix !

FNEP : Plus généralement, s’agissant de votre participation à la Mission FNEP 2016 durant un an, souhaitez-vous transmettre un message ou un témoignage particulier à l’attention de nos lecteurs ?

Chantal Joie la Marle : On lit souvent que les contraintes sont l’un des moteurs de l’innovation.
Nous n’en avons pas manqué !
Je pense que chaque membre de la mission peut témoigner qu’au-delà des contraintes, l’envie de se dépasser est venue du groupe, au sens large : les membres de la mission, notre mentor proche et attentive, mais, également, les personnes que nous avons rencontrées, qui nous ont confié leurs expériences et leurs convictions avec confiance, et authenticité.
La formalisation et la valorisation institutionnelle de toutes les pépites que ce groupe nous a permis de rassembler permettra, je l’espère, une large diffusion pour que l’innovation ne soit plus une incantation, mais un réflexe dans nos organisations.
C’est le voeu que nous formons.

———————————————————————————————————————–

1 La DILA -Direction de l’information légale et administrative- est une administration française, placée sous l’autorité du Premier ministre et rattachée au secrétaire général du Gouvernement. Elle est, en outre, chargée d’activités d’édition et de diffusion

Retour aux actualités