1969

La FNEP existait à peine. Elle était encore plus une idée qu’une réalité, une idée portée par un homme, Lucien Matrat, sorte d’électron libre autour de Jacques Chaban-Delmas, alors Premier Ministre.

Et ce fut la Fondation Elf Air France.

Rappelez-vous, 1970, juste après le bouleversement de 1968, Michel Crozier, poursuivant son combat contre la bureaucratie, « une organisation qui n’arrive pas à se corriger en fonction de ses erreurs », venait de faire paraître son réquisitoire contre la société bloquée (La Société bloquée, Paris, Le Seuil, 1971).

L’idée de Lucien Matrat, idée simple mais alors (presque) étrange, était de faire en sorte que les jeunes élites se rencontrent, qu’elles réfléchissent ensemble, quelle que soit leur Ecole d’origine. Et qu’elles réfléchissent ensemble en allant voir ailleurs, ailleurs qu’en France s’entend, d’autres réussites, d’autres méthodes. Ainsi espérait-il proposer des pistes de réponses aux préoccupations de Michel Crozier : faute de « débloquer » la société, la mise en œuvre de cette idée ne pourrait-elle pas, au moins, contribuer à son ouverture ?

Cette idée était une application de la conviction de Jacques Chaban-Delmas sur la Nouvelle Société… Cette conviction, le Premier Ministre de l’époque l’exposa dans un discours très actuel, prononcé en… Septembre 1969. Discours que nous vous invitons à lire et relire…

Lien sur le discours

retour à Historique