Le Facteur humain

Je sens, tu ressens, nous sommes… Remettre l’humain et ses émotions au cœur des entreprises et des administrations

Premiere_de_couvertureLe rapport 2011 de la FNEP, sur le thème « Les ressources émotionnelles ou comment ériger le facteur humain en élément de solidité pour les entreprises et les administrations » vient de paraître à la Documentation française.

Aujourd’hui, l’humain et ses émotions sont trop souvent mis à l’écart des entreprises et des administrations. Cela crée de l’insatisfaction, de l’angoisse, du stress et, parfois, d’autres conséquences plus dramatiques.

Remettre les êtres humains et leurs émotions au coeur des entreprises et des administrations, c’est ce que les auteurs de cet ouvrage, membres de la mission 2011 et maintenant lauréats de la FNEP, proposent pour chacun, pour les collectifs de travail, pour les managers… en un mot, pour les organisations.

Il faut ouvrir les yeux sur d’autres manières de voir les hommes et les femmes dans le monde du travail, mettre en pratique de nouvelles idées simples venues des quatre coins du monde. De nombreux entretiens ont été menés au Canada, au Danemark, en Italie, en Inde et en République Tchèque.

Au-delà des concepts de bien-être et de qualité de vie au travail, le lecteur pourra découvrir un autre chemin d’humanité et de sens retrouvé. Un chemin construit autour de valeurs comme la sagesse, la liberté, la bienveillance, le dialogue, l’authenticité, l’accomplissement. Un chemin ponctué d’exemples concrets d’entreprises et d’administrations innovantes et de leaders passionnés.

Un chemin que le lecteur suivra avec plaisir…

Les huit coauteurs de cet ouvrage, aujourd’hui lauréats de la FNEP, sont issus d’entreprises, administrations ou grandes écoles membres de la Fondation Nationale Entreprise et Performance :

Dahlia Ridard (Air France), Mathilde Svagelski (SNCF), Roula Sylla (ENA), Hugues Biseuil (RFF), Frédéric Bonnin (RTE), Thierry Bouchaud (Siemens), Christian Forterre (INET), Pierre Hilbrandt (Groupe Caisse des Dépôts).

La préface est de Jérôme Nanty, Directeur des Ressources humaines du groupe Caisse des dépôts, Mentor de la mission 2011.

Je sens, tu ressens, nous sommes…Remettre l’humain au cœur des entreprises et des administrations

Fondation nationale Entreprise et Performance/La Documentation française

144 pages, 15 euros

Vient de paraître

Librairie de la DILA

Emotion d’octobre : présentation des travaux de la mission 2011…

evenement-01

Les lauréats 2011 et leurs amis

… le 2 octobre dernier, organisée de nouveau à l’ENA (Paris), qui accueille fidèlement la FNEP. Les membres de la mission 2011 ont, devant un très large public, présenté leurs travaux.  Je sens, tu ressens, nous sommes… Oser l’émotion au travail…

Remettre l’humain et ses émotions au cœur des entreprises et des administrations…

Le facteur humain, élément de solidité pour les entreprises et les administrations…

Autant de mots, d’expressions autour desquels les nombreux intervenants invités à cette manifestation n’auront eu de cesse de revenir tout au long d’une présentation d’un nouveau genre, pleine de surprises (du théâtre, de la philosophie, de la musique), avec comme leitmotiv, encore et toujours, l’émotion

Lire la suite

La mission 2011,…

…sur le thème Ressources émotionnelles ou comment ériger le facteur humain en élément de solidité pour les entreprises et les administrations, présente le 2 octobre prochain le rapport portant ses propositions. Retenez votre date ! Téléchargez l’invitation (pdf) et confirmer votre présence en écrivant à fnep@exterieur.rff.fr.

Le groupe a remis, mi-mars, le plan détaillé du rapport.  Un comité de lecture, animé par Pierre Azoulay, Secrétaire général de la FNEP, l’examine actuellement, après une relecture assurée par le mentor.

Ce comité de lecture est, cette année, constitué de : Yves Barrault (ancien directeur d’hôpital, lauréat FNEP, administrateur du Cercle des Amis de la FNEP) Christine Bruniaux (chef du département de la stratégie de la formation et de l’emploi, Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche), Marie-Claude Pelletier (présidente – directrice générale, Groupe de Promotion pour la Prévention en Santé Organisation), Loïck Roche (directeur adjoint, Grenoble Ecole de Management), Alexandre Wong (conseil en ressources humaines à E=Quality).

Rappelons que les membres de la mission 2011 s’étaient réunis en séminaire de synthèse avant rédaction, en janvier dernier, au retour de leurs voyages, au Canada, au Danemark, en République Tchèque, en Inde et en Italie.

À ce séminaire, animé par Sylvie Lainé, déléguée générale de la FNEP, participaient Jérôme Nanty, DRH de la Caisse des Dépôts et mentor 2011, Jérôme Dejaegher, de RTE, lauréat de la mission 2010, et l’équipe dirigeante de la Fondation.

Le président du Mesnil avait, à cette occasion, convié l’ensemble du groupe à un cocktail amical.


Le rapport une fois finalisé sera édité par la Documentation Française. Il constituera le deuxième opus de la collection DILA / FNEP lancée avec le rapport de la mission 2010 sur la régulation. Il comprendra, comme en 2010, un résumé en anglais, Executive Summary.



Contribution de Sylvie Lainé, FNEP





La Mission 2012 s’appuie sur Jérôme Nanty qui a accepté d’en être le mentor. La FNEP l’en remercie vivement.

Jerome NANTY

Directeur des Ressources Humaines du Groupe Caisse des Dépôts – adhérent de la FNEP – membre des comités de direction Caisse des Dépôts et Groupe, Jérôme NANTY, diplômé de l’IEP Paris et titulaire d’une maîtrise de droit public a rejoint la Caisse des dépôts en juillet 2007.

Il débute sa carrière à la Société Générale, puis rejoint, en 1989,  la direction des marchés financiers du Crédit Lyonnais (LCL). En 1998, il y rejoint la direction des ressources humaines en tant que responsable de la politique de l’emploi puis des relations du travail. De 2001 à 2002, il est directeur des relations et de la gestion sociale du groupe Crédit Lyonnais. Il occupe les mêmes fonctions au sein du groupe Crédit Agricole de 2003 à 2005, où il pilote notamment le volet social du rapprochement entre le Crédit Lyonnais et le Crédit Agricole. En 2005, il devient directeur des ressources humaines de LCL.

Donnons-lui la parole * :

« L’enjeu du sujet de la mission 2011 est celui du capital humain : comment le valoriser ? Comment lui donner sa juste et grande place ?

La réflexion prend ici sa source en trois mots clé. Le premier, c’est RECONNAISSANCE, celle de la contribution de l’humain, de chaque personne au résultat d’ensemble. Cette reconnaissance va conditionner la motivation et l’engagement des collaborateurs d’une entreprise.

Le deuxième mot, c’est COLLECTIF. Le point commun des difficultés, voire des crises, c’est la solitude. Il est temps de renoncer à la logique individualiste ; l’entreprise doit être un lieu de solidarité, malgré l’impact des nouvelles technologies qui ont fait évoluer les liens existant au sein de la communauté de travail, en permettant le passage de la communication à la télécommunication, l’ère de la messagerie succédant à celle du face à face.

Le troisième mot, enfin, c’est LONG TERME : il faut faire évoluer notre rapport au temps. On n’aborde pas les Ressources Humaines avec une vision à court terme. Ce n’est pas un terrain où l’on peut décider du jour au lendemain, où les effets attendus d’une évolution peuvent l’être à court terme.

Mais parce que la réflexion – c’est sa nature – risque de rester théorique, il convient de la concrétiser en affirmant le rôle du manager, auquel il revient de la faire vivre au quotidien. Or, ce rôle s’est profondément transformé.

Il accueille aujourd’hui dans l’entreprise, monde (encore) hiérarchique de nouvelles générations qui y sont moins préparées que jamais.

Il lui faut davantage encourager la diversité d’où naît toute force collective.

Il lui faut prendre conscience et tirer les conséquences pratiques de cette nouvelle exigence, érigée aujourd’hui en nécessité : le bien-être au travail.

Il lui faut enfin, et comme toujours, dire le SENS de l’action commune.

En somme, le champ est tellement vaste que le groupe 2011 ne pourra pas traiter tous les sujets qu’il recouvre.  L’originalité de l’approche résidera sans doute dans la capacité à regarder ailleurs, et à regarder d’ailleurs notre pratique française, elle consistera sans doute à s’appuyer sur des exemples et des pratiques plutôt que sur des idées.

Comme mentor, je ferai tout ce que je peux faire pour aider ce groupe, tout, sauf … Ce qui leur revient : leur travail. »

* éditorial de la Lettre électronique de la FNEP N°5

COMMENTAIRES

adminfnep dit :

15 novembre 2012

Bonjour,

Vous pouvez commander le livre sur le site de la librairie de la DILA : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/informations/qui-sommes-nous/librairie

cordialement,

La FNEP

Laboisseret Sabine dit :

9 octobre 2012

Ce rapport est-il déja disponible ? Comment pouvons-nous le commander ?

mikol dit :

18 avril 2012

C’est vraiment un très beau thème et Sylvie avec son talent, communique vraiment parfaitement.
Merci de m’inviter à la présentation du rapport final, le moment venu.
JP Mikol

Réagir à ce thème



Voir les actualités